IMMO 974 – créé le 28.05.2019 à 14:56 – mis à jour le 28.05.2019 à 14:57

En cas d’incendie, il faut vous tourner vers votre assurance habitation, à condition d’en avoir souscrit. Voici les démarches à suivre pour toucher votre indemnisation !

 

Incendie de votre résidence principale

Dès la constatation de l’incendie, vous avez cinq jours ouvrés pour déclarer le sinistre. Dans le cas contraire, votre assureur peut réduire ou supprimer les indemnités prévues.

Pour ce faire :

-Envoyez un courrier recommandé avec accusé de réception

-A l’intérieur de votre déclaration de sinistre, donnez le maximum d’informations permettant de faciliter la procédure d’indemnisation

-Transmettez à votre assureur les documents suivants : photographies du sinistre, témoignages de tiers, preuves d’achat des biens perdus (factures), copie du dépôt de plainte au commissariat (incendie criminel).

Vous allez ensuite recevoir la visite d’un expert, mandaté par votre assurance, afin d’évaluer les dégâts sur votre maison. Vous pouvez demander une contre-expertise si vous n’êtes pas d’accord avec son rapport d’expertise.

 

L’indemnisation

Afin de compenser le préjudice que vous venez de subir, l’assurance vous versera des indemnités prévues dans la garantie incendie. Son versement va tenir compte non seulement de la valeur de votre bien, mais aussi du patrimoine immobilier couvert.

Le remboursement de l’assurance peut se faire de deux façons :

– En valeur d’usage avec prise en compte de l’usure : application d’un taux de vétusté

– En valeur à neuf : la prime sera plus élevée pour prétendre une indemnisation équivalente au prix d’achat.

 

>> A lire aussi : Que couvre l’assurance risque locatifs ?