IMMO 974 – créé le 02.08.2019 à 16:09 – mis à jour le 02.08.2019 à 16:09

Mécontent en raison d’un non-paiement des loyers, le propriétaire d’une petite maison de Robert-Espagne, près de Bar-le-Duc (Meuse) a décidé de démonter la porte d’entrée.

 

Loyers impayés

En raison de loyers impayés, deux sexagénaires sont entrés en conflit avec leur propriétaire. Ils habitent dans une maison de Robert-Espagne, près de Bar-le-Duc (Meuse) pour la somme de 450 euros par mois.

 

Leur propriétaire, qui est aussi le maire du village, est venu arracher leur porte d’entrée vers la mi-juillet, selon l’Est républicain. Il a ainsi expliqué que pour l’heure, il n’a reçu que la moitié de la caution qui était exigée. “On attend toujours l’attestation d’assurance“, a-t-il précisé.

 

Un huissier est allé déposer un commandement à payer de 1 617,11 euros mardi 30 juillet. Pour le propriétaire, il ne mettra pas la porte avant le paiement de tous les retards.

>>A lire aussi : Location : comment réaliser des relances d’impayés ?

 

Insalubrité du logement

De leur côté, les deux locataires ont écrit au président de la République pour se plaindre de l’insalubrité du logement. Ils ont également porté plainte à la gendarmerie. Le 18 juillet, une représentante de l’Agence régionale de santé et une assistante sociale sont expressément venues sur les lieux.

 

En outre, les sexagénaires ont indiqué qu’ils n’ont jamais eu de quittance pour les loyers qu’ils payaient en liquide. “Ça nous a fait perdre des aides au logement. À force, on ne peut plus donner…“, ont-ils martelé. Le maire a indiqué qu’il a refusé les quittances à cause des impayés.

>> A lire aussi : Que faire en cas de loyer impayé ?