IMMO 974 – créé le 05.01.2018 à 13:00 – mis à jour le 05.01.2018 à 13:00

Pendant la saison cyclonique, la pluie saccage de nombreux endroits dont le jardin en particulier. Afin de limiter les dégâts et protéger votre coin préféré, suivez nos conseils.

Rester patient

L’eau est vitale pour les plantes, mais elle peut provoquer de nombreux désastres en cas d’intempéries, notamment durant la période cyclonique. Si votre jardin est inondé, la première chose à faire est d’attendre que l’eau se retire. Toute intervention peut en effet causer davantage de dégâts. Dès que le sol s’est en partie asséché, vous pouvez tenter de faire des petites rigoles, selon la pente. Cette démarche vous permettra d’évacuer l’eau qui reste en flaques.

Traiter la boue

Une fois que l’eau s’est retirée, il faut s’attaquer à la boue. Parce qu’elle peut renfermer des limons fertiles, mais également des polluants, il est important de s’en  débarrasser dans le second cas afin de préserver l’essence bio de votre jardin. Quand l’occasion de repiquer se présente, après au moins trois semaines suivant l’inondation, pensez aux plantes qui aiment le contact avec l’eau comme l’iris d’eau et le saule. C’est également l’occasion de créer un jardin ornemental submersible.

Anticiper

Pour prévenir un jardin inondé et le sauver en cas de cyclone, vous pouvez installer des puits perdus. Pour ce faire, creusez une fosse profonde que vous remplirez de galets ou de tuiles afin de capter le trop-plein d’eau. Il est également possible de mettre en place des pompes de puisard pour évacuer l’eau au loin. Enfin, vous pouvez élever une partie du terrain à l’aide de certains paillis organiques et de terres végétales pour éviter l’accumulation d’eau dans cet endroit.