IMMO 974 – créé le 19.05.2016 à 13:33 – mis à jour le 30.11.2016 à 10:34

Selon l’article R.112-2 du code de la Construction et de l’Habitation et de l’arrêté du 27 juin 2006 modifié, les matériaux en bois ainsi que les éléments constitués de bois impliqués dans la solidité des structures des ouvrages et des habitations neufs doivent être protégés. Ces éléments en bois devront être protégés des insectes xylophages en général et tout particulièrement des termites. Voici quelques idées pour lutter contre ces termites.

Bien connaitre le type de bois pour mieux lutter contre les termites

Il est important de savoir que toutes les essences de bois ne sont pas pareilles car certaines sont naturellement résistantes aux invasions de termites et d’autres pas. Quand le bois est naturellement résistant aux larves xylophages, il fait partie de ceux qui sont nommés les essences de durabilité naturelle. Ces essences sont recommandées dans la construction de certains ouvrages. La toute première recommandation pour mieux lutter contre les termites est donc d’utiliser les bois de durabilité naturelle.

Des traitements préventifs afin de lutter contre les insectes xylophages

Il faudrait améliorer la résistance du bois par des produits ou bien des techniques de préservation. Ce type de bois est classé dans ce que les spécialistes appellent les essences de durabilité conférée. Pour ce faire, il faut essentiellement créer des barrières d’étanchéité par rapport aux insectes. La création de protections physiques, chimiques ou encore physico-chimiques est nécessaire. La méthode de vide sanitaire est souvent utilisée dans ce cas précis. Cette technique consiste à empêcher tout contact du bois avec des matériaux susceptibles d’attirer les termites. Cela permet de limiter l’invasion des termites souterrains.

Entretien régulier des ouvrages en bois

Bien agencer les éléments en bois de la construction est un réflexe à avoir au moment de la conception et de la construction du bâtiment. Il faudrait connaitre le positionnement idéal des boiseries afin de bien voir et de contrôler régulièrement l’état des éléments en bois pour d’éventuels traitements en cas d’infestation. Il faudrait diagnostiquer régulièrement les infiltrations d’eau et les sources d’humidité.

Empêcher les termites de s’approcher des bâtiments

Les termites sont des insectes qui se déplacent pour trouver des bois morts pour en extraire la cellulose. Il faut donc empêcher qu’elles ne migrent vers les espaces bâtis. Pour se faire, il est important d’avoir une bonne hygiène des bâtiments et de ses alentours. Nettoyer les environs des ouvrages est une nécessité pour qu’il n’y ait pas de dépôts de matériaux à proximité, c’est-à-dire qu’il ne faut pas entreposer des tas de bois tout près des bâtiments et des ouvrages en bois.

Les méthodes dures

Comme l’adage le dit si bien “aux grands maux les grands remèdes”. Quand la région est infestée de termites ou qu’il soit nécessaire de bien protéger les ouvrages en bois des invasions d’insectes xylophages, le recours aux insecticides est inévitable. Faire appel aux insecticides pour servir de répulsif sur le sol est une méthode préventive assez efficace. Cette technique empêche les termites d’accéder au bâtiment depuis le sol. Injecter des répulsifs et des insecticides la base des murs est également un bon moyen pour dissuader les insectes d’attaquer le bois de l’ouvrage. Enfin, imprégner les éléments en bois d’insecticide est à la fois curatif et préventif. Toutefois, il faudrait bien choisir les produits utilisés pour que l’efficacité et la durabilité soient au rendez-vous.