IMMO 974 – créé le 20.03.2019 à 09:25 – mis à jour le 23.03.2019 à 11:32

 

La direction du  Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS)  prévoit de réviser le loyer de certains de ses logements. Sensibilisée par la situation des étudiants qui y résident, la délégation du CREFOM Réunion (Conseil représentatif des Français d’outre-mer) a interpellé la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, par le biais d’un communiqué de presse.

 

Des étudiants boursiers à faible revenu brut global

 

D’après les informations du CREFOM  dans son courrier du 18 mars 2019 à l’attention de la ministre Annick Girardin, plus de 80% des étudiants qui habitent au CROUS sont des boursiers. La majorité d’entre eux se trouve au 6e et 7e échelon, c’est-à-dire avec le plus faible revenu brut global (RBG). Pourtant, la direction du CROUS envisagerait une révision du loyer de ses résidences, sans avoir consulté les représentants des étudiants récemment élus. Le Conseil représentatif des Français d’Outre-mer estime que cette situation pourrait entraver les relations étudiants-direction.

 

Un conseil d’administration devait avoir lieu lundi 18 mars, mais a dû être reporté à une date ultérieure. Il est néanmoins indiqué dans le communiqué que si le conseil d’administration approuve cette révision, des tarifs différenciés s’appliqueront à Saint-Pierre, au Tampon et à Saint-Denis pour des logements apparemment comparables en termes de surface et de confort.

 

Le CREFOM réclame le dialogue avec les représentants des étudiants 

 

La bourse est la principale ressource des étudiants du CROUS, rappelle le CREFOM . Elle n’évolue pourtant pas en fonction du coût de la location des logements, mais du plafond de ressources des familles. Le conseil représentatif des Français d’Outre-mer estime que le CROUS de La Réunion devrait jouer son “rôle social , compte tenu de la précarité dans laquelle se trouvent la plupart des familles concernées”. Par souci d’équité et d’égalité, il devrait consulter les représentants étudiants pour pouvoir appliquer des tarifs harmonisés.

 

Inquiet de la situation des étudiants logés au CROUS pour la prochaine rentrée universitaire, le Conseil représentatif des Français d’outre-mer interpelle alors Annick Girardin par son courrier, qui a été également transmis au préfet de La Réunion. “Le CREFOM Réunion vous prie d’intervenir auprès de Monsieur le Recteur de La Réunion, Président du conseil d’administration du CROUS, pour que le dialogue s’instaure avec les représentants des étudiants et pour qu’une solution tarifaire soit trouvé”, peut-on lire dans le communiqué.

 

A lire aussi >>>Les options pour trouver un logement étudiant