IMMO 974 – créé le 06.07.2018 à 14:34 – mis à jour le 10.07.2018 à 09:17

Ça y est ! Vous êtes admis dans un établissement d’une autre ville pour la prochaine année scolaire, mais ne sait pas quoi ni comment faire pour bien choisir votre futur logement. Découvrez nos cinq conseils pour avoir le bon appartement !

 

Choisir la localisation du logement

Le premier critère pour bien choisir son logement étudiant est la localisation. Il doit être situé près de votre université afin de gagner du temps et éviter les transports. Cependant, il faut aussi prendre en compte la proximité avec les commerces ou les autres points d’intérêts, surtout pour emménager dans une ville que vous ne connaissez pas.

Les étudiants optent souvent pour les résidences étudiantes. Et pour cause : elles sont près des campus, moins chers, déjà meublés, plusieurs types de services (cafétéria, salle de sport, parking, laverie, service de ménage…). La plupart du temps, ces immeubles proposent des studios ou un appartement avec deux chambres avec un coin cuisine, une salle d’eau et toilettes.

 

Vérifier l’état du logement

Il ne faut jamais signer un bail sans avoir visité l’état du logement. Attention, les photos dans les annonces ne correspondent pas forcément à la réalité. D’ailleurs, vous avez le droit de demander une mise en conformité si les conditions du logement ne sont pas décentes.

Il est conseillé de faire la visite du logement étudiant durant le week-end ou en fin de journée quand tous les habitants du quartier sont chez eux. Dans ce cas, vous aurez une idée de l’ambiance du lieu : calme, animé, etc. Tous ces détails sont à connaître avant de signer.

 

Idée de colocation

La colocation est souvent primée par les étudiants. En cause : le partage des frais tant pour la nourriture que pour l’internet ou le loyer. Les étudiants qui regroupent leur dossier ont plus de chances de convaincre un bailleur. D’ailleurs, ils pourront avoir une occasion de vivre dans une grande maison et avoir plus de confort qu’être dans un logement étroit. Dans ce cas, il faut bien choisir ses colocataires d’autant plus qu’ils seront liés par le bail de location.

La colocation intergénérationnelle aussi se voit de plus en plus. C’est-à-dire que l’étudiant peut louer une chambre chez une personne âgée en échange d’un loyer modeste et des aides dans les tâches du quotidien.

 

Ne pas verser d’argent avant une signature

Avant toute signature de bail, il faut éviter de verser de l’argent ni au propriétaire pour réserver son logement ni aux agences immobilières.

Il faut faire très attention aux vendeurs de listes qui parfois peuvent vous vendre une liste de logements qui ne sont plus disponibles ou qui ne correspondent pas du tout à vos attentes.

 

Renseignez-vous sur le montant de la taxe d’habitation

Cette taxe habitation est obligatoire dès lors que vous habitiez dans le logement au 1er janvier. Attention, elle peut être très élevée en fonction de la ville ou le quartier où vous résidez. Dans ce cas, n’hésitez pas à demander le montant au voisin ou à l’ancien locataire des lieux.

 

>> À lire aussi : Les options pour trouver un logement étudiant

(Sources : digischool/ bienici)