IMMO 974 – créé le 06.03.2018 à 10:57 – mis à jour le 06.03.2018 à 10:57

En pleine période cyclonique, pluies diluviennes, orages dévastateurs et vents violents peuvent entraîner de nombreux dégâts. Pour limiter les dommages, il vaut mieux prévenir… que guérir.

Les dommages liés aux catastrophes naturelles ne se limitent pas aux dégâts matériels. Les préjudices peuvent être également physiques et psychologiques. Pour que la saison des pluies ne se transforme pas en un cauchemar, voici quelques conseils qui vous permettront de mieux vous préparer en cas de catastrophe naturelle.

Attaquer à l’essentiel

La toiture figure parmi les endroits les plus exposés aux intempéries. En conséquence, elle doit faire l’objet d’un entretien régulier. Dans le pire des cas, un remplacement est indispensable. Pensez également à vérifier les gouttières en les nettoyant si elles sont bloquées. Cela permettra d’éviter le débordement de l’eau et son infiltration dans le sous-sol. Dans la foulée, prolongez-les pour qu’elles puissent se vider à au moins un mètre des fondations. Par ailleurs, il est indispensable de dégager les prises d’eau d’incendie autour de la maison.

Faire le ménage

Pour prévenir les dégâts liés à la montée des eaux, il faut tailler les arbres pour que leurs racines ne détruisent pas vos fondations. L’eau doit circuler librement pour éviter les inondations. En conséquence, il est important de dégager tous les ponceaux, puisards et cours d’eau en enlevant les feuilles, les déchets et les débris qui pourraient les obstruer. N’oubliez pas de faire le ménage dans votre jardin en plaçant un maximum d’objets à l’intérieur (bacs à fleurs, parasols, meubles de jardin, etc…).

Enfin, évitez de vous approcher des zones inondées et de prendre le risque de les traverser  en voiture ou à pied. Si votre maison est vulnérable aux inondations, placez tous les objets de valeur en hauteur.